soutien

Nos maux sont nos mal à dire

Nos maux sont nos mal à dire.

Inflammations, brûlures d’estomacs, lombalgie, asthénie, arythmie cardiaque, etc, tous nos symptômes parlent pour nous.

Nous pouvons chercher une solution extérieure ou nous tourner vers nous même.

Les séances de sophrologie permettent un moment rien que pour soi. Nous ne sommes pas le symptôme. Nous ne sommes plus absorbés par quelque chose qui nous ronge de l’intérieur.

Il y a une mise entre parenthèse du monde extérieur et dans le flot de nos ruminations, parfois ténébreuses, peut apparaître un peu de lumière venant du corps. Nous sommes peu à peu apaisés.

Relâchés de nos crispations, qui sont souvent les causes de nos maux, nous nous ouvrons à nous même, aux autres et au monde.

La découverte de nos potentiels, de la relativité du temps, de nos capacité à être peut alors s’opérer. Nous prenons conscience de tout ce qui n’a pas encore émergé à causes des blocages, des peurs, des inhibitions.

Peu à peu, l’Être apaisé prend la place à l’avoir mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *